Abderrahmane Sissoko : Par-delà les Territoires

Abderrahmane Sissoko : Par-delà les Territoires

Être à la fois de quelque part et de n’importe où, aller vers ses convictions, capter l’essentiel, se mettre debout, être au rendez-vous de la conquête, regarder le monde, le raconter et se raconter, venir et partir dans le même temps, loin de la vitesse folle, pour tout simplement toucher l’autre avec ses images, ses mots chuchotés et ses fissures : voilà la chorégraphie que nous propose le film de Valérie Osouf sur Abderrahmane Sissako Par-delà les territoires.

« Si tu veux inviter quelqu’un, il faut que tu lui laisses l’espace pour entrer » confie Abderrahmane dans le film. Invités, accueillis, comme familiers, nous pénétrons les territoires intimes, physiques, poétiques et engagés du cinéaste de Bamako et de Timbuktu.

Les lieux convoqués sont innombrables, lieux réels et lieux de cinéma : de la cour familiale paternelle à la fenêtre maternelle, du Mali à la Chine, de Nouakchott à Moscou , ils racontent les déplacements permanents, les exils, les allers et les retours, les parenthèses qui jalonnent le destin d’Abderrahmane Sissako.

Des génies habitent ces lieux : un policier cinéphile, un professeur de philosophie, Danny Glover, Martin Scorsese et tous ces autres qui, chacun avec leur voix, éclairent le territoire cinématographique de celui pour qui « être fidèle à l’endroit filmé » est une des responsabilités du cinéma.

Avec eux et avec Abderrahmane Sissako , nous marchons et trébuchons, sur le plateau du monde et du cinéma, Par delà les territoires.

Fichiers à télécharger